Images: sous réserve de modifications

UN APPAREIL DE MESURE RAPIDE ET FIABLE.

AVL DITEST COUNTER

La nouvelle et rigoureuse législation en matière d'analyse de gaz d'échappement nécessite un principe de mesure modifié afin de mesurer le nombre de particules lors des inspections techniques périodiques. Avec le Counter d'AVL DiTEST, le comptage des particules s’opèrera de manière extrêmement efficace. Le principe de mesure Diffusion Charging (chargement électrique de particules) et la robustesse de sa conception offrent une grande disponibilité, sans équipements supplémentaires, un comptage exact des particules en un court laps de temps ainsi que des mesures permanentes pour un fonctionnement continu au quotidien. Si cela devait être exigé à l’avenir, le Counter d'AVL DiTEST vous permettrait également de contrôler les véhicules essence.

AVANTAGES DU PRODUIT :

Simplicité et efficacité

  • utilisation intuitive et structurée
  • processus de mesure efficace

Mesures de particules : une pépite

  • grande disponibilité, opérationnel à tout moment
  • pas de durées d'indisponibilité
  • procédure de mesure particulièrement courte
  • pas de consommables
  • faible maintenance

Haute exigence de qualité

  • conception robuste pour le quotidien des ateliers
  • matériaux durables, confection solide

Technologie fin prête pour l'avenir

  • appareil adapté également aux véhicules essence

Réponse à l'ensemble des cas de figure

  • procédure de mesure des gaz d'échappement via PC
  • mesure en continu à des fins d'analyse
  • fonctionnement autonome via display intégré pour ateliers (valable uniquement pour les Pays-Bas)

Étalonnage

  • étalonnage réalisé dans notre propre laboratoire d'étalonnage AVL DiTEST (ISO 17025).

LES PRINCIPALES QUESTIONS ET RÉPONSES

EN MATIÈRE DE MESURE DE PARTICULES

1. Existe-t-il une base légale pour l'instauration de la mesure du nombre de particules ?

Allemagne : Oui. En Allemagne la directive en matière de gaz d'échappement la plus récente (2017) prévoit l'instauration du comptage de particules. La date de l'instauration sera très probablement repoussée à 2022/2023.

Pays-Bas : Aux Pays-Bas, le cadre légal de l'instauration est déjà arrêté. La date retenue est le 01.07.2022.

Belgique : En Belgique, avec la formation du nouveau gouvernement, la situation politique s'est elle aussi modifiée. À l'heure actuelle il est impossible de prévoir si et quand l'instauration de la mesure du nombre de particules aura lieu. AVL DTEST observe le marché avec attention et mettra un appareil à disposition.

UE : Une révision de la directive 2014/45/EU n'est pas attendue avant 2023. D'autres pays européens se penchent déjà sur ce thème.

2. Le comptage de particules sera-t-il utilisé pour toutes les classes d'émissions ?

Du point de vue actuel, la mesure du nombre de particules s'applique uniquement aux véhicules diesel modernes.

Allemagne : à partir d'Euro 6 et suivantes
Pays-Bas : Euro 5 et Euro 6
Belgique : Euro 5 et Euro 6

Pour ces véhicules, la mesure d'opacité est remplacée. Pour tous les autres véhicules (plus anciens) elle continue d'être utilisée.

3. Existe-t-il déjà des appareils appropriés aux contrôles techniques périodiques ?

Oui. AVL DiTEST dispose d'un appareil approprié aux contrôles techniques périodiques destiné à la mesure de la concentration de particules dans les gaz d'échappement, le Counter. Nous travaillons sur cette thématique depuis 2016 et avons ainsi pu nous forger un vaste savoir technique.

4. Quelles sont les technologies existantes ?

Les deux technologies bien établies sont le principe du « Diffusion Charging, DC » (chargement électrique) et le principe du « Condensation Particulate Counting, CPC » (compteur de noyaux de condensation).

5. Quelle position AVL DiTEST adopte-t-elle quant à ces technologies ?

Le groupe AVL travaille à des technologies de mesure de particules depuis plus de 15 ans et dispose donc d'une large base de connaissances.

AVL DiTEST a analysé très tôt les deux processus (DC et CPC) et a acquis des savoir-faire dans ce domaine. Après analyse rigoureuse des deux processus, AVL DiTEST considère le « Diffusion Charging » comme la méthode adaptée à une utilisation en centre de contrôle et en atelier. AVL DiTEST développe tous les composants clés de l'appareil de manière autonome ce qui lui permet de se démarquer par son indépendance sur l'ensemble de la chaîne logistique.

6. Une spécification légale finale est-elle déjà établie pour ces appareils de mesure (précision, reproductibilité,...) ?

Allemagne : Non. À l'heure actuelle il n'y a pas encore de spécifications finales. Cela est de la responsabilité de la PTB (institut national de métrologie) de Braunschweig qui travaille sur ce dossier depuis longtemps.

Pays-Bas : Oui. Aux Pays-Bas l'ensemble du cadre légal (spécifications techniques, législation, immatriculation, procédure de mesure) pour l'instauration du comptage de particules est fixé. La date retenue est le 01.07.2022.

Belgique : Non. En Belgique il existe certes une proposition pour les spécifications des appareils et la procédure de mesure mais le cadre légal est toutefois encore ouvert.

7. Comment la procédure de contrôle se déroule-t-elle et quelles sont les valeurs définies ?

Allemagne : La procédure de contrôle a été vérifiée par la BASt (Office fédéral chargé de la voirie) dans une étude de 2019. Après une brève accélération destinée à ouvrir la vanne de recyclage des gaz d'échappement EGR, une valeur moyenne est définie, issue de trois phases de mesures de 30 secondes, moteur tournant au ralenti. Si cette valeur est inférieure à 250 000 particules/cm3, le véhicule réussit le test. Si, lors de la première phase de mesure, la valeur observée est inférieure à 50 000 particules/cm3, la mesure s'arrête après la première phase de mesure (Fast Pass).

Pays-Bas : La procédure de contrôle a été développée par la TNO (Organisme de recherche en sciences appliquée). Le véhicule ne doit pas être mis en condition pour le contrôle. Le contrôle se compose essentiellement de 5 étapes :

  1. saisie du numéro de plaque d'immatriculation
  2. saisie / sélection de la valeur limite
  3. 15 secondes de stabilisation, moteur tournant au ralenti
  4. 15 secondes de mesure et détermination de la valeur moyenne
  5. évaluation de la valeur de mesure

Belgique : La procédure de contrôle a été définie par la GOCA (groupement des entreprises agréées de contrôle automobile et du permis de conduire). Du point de vue actuel elle s'inspire de la procédure néerlandaise mais on peut supposer que le véhicule devra être mis en condition.

8. Dans quelle mesure calibrage et étalonnage sont-ils concernés ?

Allemagne : En Allemagne les appareils doivent toujours être à la fois calibrés et étalonnés ce qui conduit à une double charge pour l'utilisateur. Les dispositions dans ce domaine, notamment la directive en matière d'étalonnage sont élargies en conséquence. L'infrastructure nécessaire à cet effet sera mise en place au cours des prochains mois.

Pays-Bas : Tout comme en Allemagne, il existe également une homologation aux Pays-Bas. Au moment de la livraison, un essai de production doit être réalisé, le cas échéant une procédure simplifiée s'applique. Aux Pays-Bas il n'y a toutefois pas de calibrage et aucun étalonnage par un laboratoire accrédité conformément à la norme ISO 17025 n'est nécessaire. Les étalonnages sont réalisés en production.

9. L'appareil AVL DiTEST est-il paré pour des conditions de marché sujettes à des changements ?

Oui, les appareils destinés à la mesure du nombre de particules, fondées sur le principe du « Advanced Diffusion Charging » (chargement électrique) tiennent également compte de modifications futures du cadre légal. Les mesures pourront être réalisées aussi bien sur des véhicules essence que sur des technologies post Euro 6. Cela a été montré dans diverses études et dans des projets de recherches européens.

10. La mesure du nombre de particules s'appliquera-t-elle également aux véhicules essence à l'avenir ?

À l'heure actuelle cette mesure concerne les véhicules diesel.
Après une première phase, l'utilisation pour les véhicules essence arrivera certainement sur la table. Les véhicules essence modernes sont eux aussi équipés de filtres à particules. Ils devraient également être contrôlés lors de contrôles techniques périodiques.

11. Dois-je faire l'acquisition d'un nouvel analyseur de gaz dès l'instauration de la mesure du nombre de particules ?

AVL DiTEST proposera une solution de mise à niveau pour les appareils de mesure de gaz d'échappement actuels AVL DiTEST CDS et MDS ainsi que pour l'appareil AVL DIX, plus ancien. Des offres attrayantes seront également proposées pour tous les autres appareils.

12. Quand l'appareil AVL DiTEST sera-t-il disponible ?

Selon toute vraisemblance, les appareils d'AVL DiTEST seront disponibles sur le marché environ 6 mois avant la date de l'instauration et pourront être acquis via les partenaires commerciaux.

13. AVL DiTEST peut-il fournir le nombre élevé d'appareils prévu ?

Oui, AVL DiTEST est très bien préparé à une augmentation de la demande pour le Compteur avec un concept de production évolutif et les capacités de production nécessaires. Le concept global va même au-delà de la fabrication, car les appareils sont étalonnés dans notre propre laboratoire d'étalonnage accrédité ISO 17025.

top
www.simplifiedscrip.com
This site uses cookies. By accepting cookies, you can optimize your browsing experience. Please read our Privacy Statement for more information. En savoir plus...